La cohabitation entre chats

La cohabitation (une chance sur deux de réussite)

Ce sera plus facile pour un chat que l’on a fait vivre d’emblée avec un de ses congénères, puisqu’il aura eu l’habitude de partager son territoire. Mais ce sera avant tout une question d’affinité entre les individus. La 1ère chose à faire surtout si cette cohabitation ne se passe pas très bien, est d’aménager l’espace en hauteur, grâce à des arbres à chats, des étagères facile d’accès.

Ainsi le chat qui vivra le plus mal cette cohabitation, pourra se réfugier en hauteur. Il faudra aussi séparer l’appartement en deux territoires pour les chats qui sont en conflit, et gérer l’espace-temps. Ce qui veut dire que les chats vivront chacun sur leur territoire propre, non permutable, fermé à l’autre, et ils pourront se rencontrer dans une pièce neutre si possible, et à des moments précis.  Leur litière respective ne devra pas se trouver dans un lieu acculé, car le chat ne pouvant fuir s’il se sent en danger risquera d’éliminer à un endroit qu’il trouvera plus tranquille. Voici les signes d’une mauvaise cohabitation :

  • Le 1er signe est l’occupation de l’espace, en effet si l’un des chats réduit son territoire et qu’il semble se cacher continuellement, et que l’autre le guette. Que l’on observe un harcèlement de l’un par l’autre et que les attaques soient unilatérales, bruyantes et parfois occasionnant des blessures. 

  • Le second signe est le sommeil, un chat anxieux aura un sommeil perturbé, sera constamment vigilant, et ne pourra trouver un réel repos.

Le chat est un animal sensible, si une cohabitation entre deux chats se passait mal même au bout de 2 mois, de nombreux comportements dérangeant surviendraient, tel l’élimination en dehors de la caisse, qui est un comportement généralement lié à l’anxiété. Dans un cas semblable, il serait sage d’envisager de confier un des chats à une autre famille, qui pourrait lui correspondre, en fonction de son mode de vie. Même si se séparer d'un chat que l'on aime est très difficile, il faut considérer que ce serait une délivrance pour eux. Trop de promiscuité si l'entente est mauvaise est une situation anxiogène, génératrice de beaucoup trop de stress pour les chats, surtout s'ils vivent en appartement, n'ayant aucun moment d'échappatoire.

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à  La Clusaz, le Grand Bornand, Thônes...  

Annecy en Haute-Savoie, et à Lyon

Adhérente du code de déontologie de la F.E.C.

Fédération Européenne des Comportementalistes

Certificat de capacité N° : 69-CC-AD-272

Association 3 AM

Aides Aux Animaux du Monde

Connaître pour respecter

Statuts de l'association

Mentions légales - Plan du site - Liens

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now