• Anne-Marie D'AMICO

Idée fausse 1

Notre manque de connaissance du fonctionnement canin, nous pousse a interprêter leurs actions à la manière humaine en oubliant que le cerveau de l'animal ne peut agir comme celui d'un humain. Alors les idées fausses continues de se transmettent de générations en générations et souvent avec conviction !

Certains comportements canins sont assez difficiles à comprendre pour un être humain, alors il les interprètes à sa manière, et c’est pourquoi les idées fausses se perpétuent encore aujourd’hui.


Voici une idée fausse que l’on entend couramment concernant une « bêtise » effectuée par l’animal


Idée fausse :« Quand on rentre à la maison et que le chien a fait une bêtise, il sait qu’il est coupable et il va se cacher  ou s’aplatit sur le sol ».


C’est totalement faux ! La vengeance est l’interprétation de l’homme plutôt qu’une réalité. C’est un concept étranger aux canidés. En fait, le chien a une mémoire associative, il associe les objets détruits et les souillures à la punition qu’il a reçu, la ou les fois précédente. De plus, avant son arrivée, le maître, inconsciemment suspecte par avance l’erreur de l’animal, et en entrant, il exprime des signaux de contrariété et de menace autant par les traits de son visage que par ce qu’il dégage, et le chien qui passe les ¾ de son temps à observer son propriétaire, décode ceci très rapidement. Ensuite l’animal va se cacher ou se soumet, et c’est ainsi que le maître s’imagine que son chien a conscience de ses actes passés.


Ce comportement n’est pas une demande d’excuses mais une façon d’inhiber la colère, de mettre fin au conflit, et d’apaiser la situation qu’il ne comprend pas et qui l’inquiète.


La punition et la violence ne seront jamais un remède efficace, au contraire elles aggraveront la situation. En effet la réaction négative du maître lorsqu’il aperçoit les dommages ne fait qu’accentuer son anxiété, puisque l’animal ne comprend pas qu’il a fait « des bêtises ».


Le chien comprend seulement qu’il est menacé, mais ne comprend pas pourquoi.


Il n’y a pas d’intention chez les canidés mais une réponse à une situation.


Le chien s’il n’est pas habitué, lorsqu’il se retrouve seul, panique, souvent il aboie, hurle sans contrôle. Il arrive même fréquemment qu’il fasse ses besoins et détruise tout ce qu’il trouve sur son passage.


Il faut savoir que la solitude est contre sa nature puisque c’est un animal social qui cherche constamment à communiquer. Elle provoque un stress, une panique immense chez le chien, si on ne lui a pas appris à rester seul progressivement lorsqu’il était petit et si la relation que l’on entretien avec lui le rend dépendant de son maître… Cela s’apprend à tout âge avec des stratégies précises.


Alors, surtout pas de punitions ni de réprimandes. La punition sanctionne le comportement qui la précède immédiatement. Donc si le chien est punit en rentrant, il associera la punition au retour de ses maîtres, (ou quand il vous fait la fête) et ce, sans comprendre pourquoi, puisqu’il aura déjà oublié ses conduites passées. Le chien vie dans le présent, et possède une mémoire associative.


L’élimination, la destruction, et les vocalises sont seulement un moyen de s’apaiser et d’évacuer cet état d’angoisse, de détresse ressenti face à la solitude.

Adhérente du code de déontologie de la F.E.C.

Fédération Européenne des Comportementalistes

Certificat de capacité N° : 69-CC-AD-272

Association 3 AM

Aides Aux Animaux du Monde

Connaître pour respecter

Statuts de l'association

Mentions légales - Plan du site - Liens

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now