• Anne-Marie D'AMICO

Comment agir si votre chien est craintif dans presque toutes les situations

Ne jamais le contraindre à affronter l'objet de sa peur, il faut reprendre un apprentissage par étape en respectant son rythme. Malgré les connaissances actuelles en Ethologie (science du comportement animal), de nombreuses idées fausses se propagent encore aujourd’hui.

Voici un exemple d’idées fausses : « Si un chien est très peureux dans la rue, on doit le forcer à aller partout ».

Surtout pas, en réalité il ne faut absolument pas exposer un chien à des situations qui l’inquiètent. De plus, forcer un chien à affronter ce qui lui fait peur ne favorise pas sa confiance au monde qui l’entoure et en ses « maîtres ». Imaginez un instant ce qu’il doit  ressentir dans ces circonstances, si les différentes phases d’apprentissage n’ont pas été respectées lors de son plus jeune âge. De même, si ses expériences passées étaient dans un environnement clos et sans bruits. Passer d’un enclos à la campagne ou d’une cage à un environnement urbain est très difficile, et nécessite un apprentissage. L’état émotionnel d’un animal qui a peur, peut être amélioré qu’en étant très progressif. C’est l’animal qui doit décider de son seuil de tolérance, et de son rythme. On commencera par l’habituer à des lieux calmes, à des moments moins fréquentés. Et seulement lorsqu’il aura confiance, on pourra lui apprendre d’autres endroits plus vivants. Mais attention de ne jamais le contraindre, ni brûler les étapes, car cela pourrai annuler tous les progrès effectués.

Aussi, le propriétaire du chien devra rester neutre, calme, et ne pas le rassurer par des caresses ou des mots qui ne feront que justifier ses craintes. En effet, si l’animal vous sent calme et serein, cela le tranquillisera.

Vous pouvez reconnaître cette émotion de peur, en observant votre chien.

Parfois l’animal ressent de la peur même au sein du foyer, et il arrive très souvent quelle ne soit pas reconnu comme telle.

Cela arrive lorsqu’un enfant arrive en criant ou en s’approchant trop vite de lui. Ou, que le chien est acculé dans un endroit, et qu’il ne peut pas s’échapper face à la situation qui l’effraie.

Dans ce cas, il peut menacer pour faire fuir l’objet de sa peur, et si cela ne suffit pas, passer à la morsure. C’est la seule solution qu’il a pour que l’on respecte sa distance critique, qui est sa zone de sécurité.

Voici les attitudes que l’on peut observer chez un chien qui a peur :

Ses oreilles sont plaquées en arrière, son regard est plutôt fuyant, sa queue très souvent est repliée sur son abdomen, il peut se cachez ou s’aplatir au sol et trembler.

L’émotion de peur ne doit pas durer plus de quelques secondes, sans quoi elle peut devenir de l’anxiété.

La peur allant jusqu'à la phobie

La peur phobique des mouches, cache une anxiété chez l’animal.

La phobie n’est pas, que le résultat d’une mauvaise adaptation  à quelque chose d’inconnu et donc d’inquiétant. Elle survient souvent après avoir vécu une situation traumatisante (la perte de son ancien propriétaire…)

Aussi, certaines peur apparaissent à la suite d’une mauvaise socialisation et d’un apprentissage incomplet, et parfois d’un problème d’adaptation de l’animal à ses conditions de vie. En effet, plusieurs changements rapprochés sont  difficile à vivre pour un animal fragile émotionnellement.

En construisant une relation basée sur la confiance, la complicité et le respect de l’animal, vous l’aiderez à surmonter ses peurs excessives et à s’adapter à son environnement.

Adhérente du code de déontologie de la F.E.C.

Fédération Européenne des Comportementalistes

Certificat de capacité N° : 69-CC-AD-272

Association 3 AM

Aides Aux Animaux du Monde

Connaître pour respecter

Statuts de l'association

Mentions légales - Plan du site - Liens

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now